*Temps de lecture : 2 minutes

c’est possible et ce , même pendant le confinement ou sans salle de sport.

Il faut d’abord nous poser les bonnes questions pour nos entrainements :

Quel est votre objectif ? Voici une question que bon nombre d’entre nous ne se pose pas assez. Quel est votre but vis-à-vis de l’entrainement et quelle motivation avez-vous ?

 

Prendre de la masse musculaire = possible, les muscles réagissent à un stimuli et certaines méthodes permettront de développer de la masse musculaire sans matériel si vous êtes un débutant intermédiaire et la maintenir si vous êtes un avancé. Par exemple, un Sissy squat mettra une tension extraordinaire sur votre quadriceps, sûrement plus que votre squat habituel.

Être plus souple = rien de mieux que d’être enfermé chez soi pour travailler la souplesse. Des étirements passifs, des postures fonctionnelles oubliées dans votre quotidien, passez 5’ en squat profond par exemple, des séances de yoga (à votre niveau) et j’en passe

Plus endurant = Nous sommes pour la plupart faibles au niveau de notre endurance fondamental (le fameux ‘course de 45’ à 60’ à un effort de 60%’) qui permet de bien mieux récupérer musculairement et d’être bien plus efficace sur les autres filières énergétiques.

Plus coordonné = 4 balles de jonglages, des squats les yeux fermés, jouer à la marelle avec ses enfants …

Plus fort = C’est la qualité physique qu’il vous sera le plus difficile à entrainer si vous avez déjà un bon niveau de fitness. Mais là encore, le travail de gymnastique vous permettra de renforcer votre midline, votre ceinture scapulaire et vous rendre plus fort par la suite. La force nerveuse se fait sur des charges élevées (minimum plus de 80 % de votre 1RM).

Combien de tractions pouvez vous faire, 3 par exemple, et bien il s’agit de votre 3RM. Vous pouvez par exemple travailler en technique cluster = 1 rep 15’’ à 20’’ de récup, de nouveau une rep, jusqu’à 6 rep et le faire sur plusieurs séries. Pareil pour vos HSPU, le Front lever et la planche seulement sur les mains.

Sur les patterns de squat et de deadlift, il vous faudra augmenter les amplitudes, éloigner la charge du corps (passer de front squat au gobelet squat par exemple)

 

Vous voyez qu’il est possible de conserver ou améliorer son physique en allant chercher les zones sombres que nous évitons parfois à l’entrainement.

Ps : Le conseil du coach en cette période de confinement pour rester en pleine forme malgré un entrainement intense

– Une boisson d’effort pendant l’entrainement (pour faire simple un peu de glucide simple comme du miel, du sucre… et pourquoi pas des BCAA) permettra de :

– Limiter l’élévation du cortisol

– Limiter le risque d’infection (plus qu’intéressant en cette période de confinement dû au COVID-19)

– Limiter le catabolisme

– Limiter la sensation de stress

– Éviter le principe d’ischémie reperfusion (très important si beaucoup d’activité physique)

 

Profitez-bien de ces derniers instants avec vos proches ou vous-mêmes, le monde va bientôt repartir de plus belle.